Représentations du souvenir par Alphonse Muscat

21 image(s)

Consultez la page des monuments aux morts

Fils d’un tailleur de pierre, Alphonse Muscat naît en 1871 à Genève et passe son enfance et une partie de sa vie dans l’Ain. Elève des Beaux-Arts de Lyon, puis de Paris, il suit un enseignement académique avec un goût pour l’antique. Il expose au Salon des artistes français, en devient sociétaire en 1907, puis y participe irrégulièrement jusqu’à sa mort en 1944.
Cet artiste discret, reconnu et estimé localement, mène toute sa carrière dans l’Ain où il bénéficie de nombreuses commandes publiques dès 1906. Ses sujets favoris sont les paysans et les scènes du quotidien où il peut observer la réalité, montrer son attachement à la figure humaine et aux choses simples de la vie.
Muscat travaille le plâtre, la terre ou le bronze, mais la pierre est son matériau de prédilection. Ses personnages présentent une stature héroïque et réaliste à la fois. Il s’affranchit peu à peu de l’académisme de ses débuts pour créer des volumes épurés leur conférant un ton de modernité.
Muscat a 43 ans lorsque la Première Guerre mondiale éclate. Bien que réformé très rapidement, le sculpteur se trouve fortement marqué par ce conflit. Il réalisera 21 monuments aux morts en 5 ans, en totalité ou en partenariat avec des architectes.
Allégorie, poilu en action, gardien de la Patrie ou rendant hommage à son camarade mort, agonie du soldat, sont des oeuvres uniques, porteuses d’un message historique et social.


  • Bâgé-la-Ville
  • Sanctuaire de Bourg-en-Bresse
  • Buellas
  • Chaveyriat
  • Confrançon
  • Druillat
  • Jujurieux
  • Lagnieu
  • Marboz
  • Mézeriat
  • Mijoux
  • Montagnat
  •  Pont-d’Ain
  • Pont-de-Vaux
  • Priay
  • Saint-Jean-le-Vieux
  • Saint-Martin-du-Mont
  • Saint-Paul-de-Varax
  • Treffort
  • Villars-les-Dombes
  • Vonnas