Carré Patrimoines à Trévoux

Le Carré Patrimoines est le centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine du Pays d’art et d’histoire Trévoux Dombes Saône Vallée. Cet espace est conçu comme une porte d’entrée sur les villages de la communauté de communes. Il est un lieu d’information et de pédagogie qui invite à se sentir touriste dans son propre territoire. Regarder d’un œil neuf les paysages et l’architecture pour en découvrir toute la richesse et la fragilité.

 (jpg - 25 Ko)

Maquette au sein du Carré patrimoines

Un centre d’interprétation au cœur du Pays d’art et d’histoire

 (jpg - 373 Ko)

Carte du périmètre du label Pays d'art et d'histoire

Tous les territoires bénéficiant du label Pays d’art et d’histoire s’engagent à réaliser un Centre d’Interprétation de l’Architecture et du Patrimoine, couramment dénommé CIAP. Le label Ville ou Pays d’art et d’histoire est attribué par le ministère de la culture à des collectivités qui s’engagent à valoriser leur patrimoine et à veiller à la qualité architecturale des constructions nouvelles. Une convention définit les objectifs du projet : sensibilisation des habitants, organisation des visites guidées par des guides conférenciers, ateliers pour les enfants, expositions, publications… Ce label unique dans l'Ain a été décerné en 2008 à la collectivité composée de 11 communes. Ce projet de valorisation historique et patrimoniale s'est concrétisé par la mise en place d'animations et de circuits de découverte, et par l'ouverture en 2015 du centre d'interprétation Carré patrimoines à Trévoux. Le label a été renouvelé et étendu à l'ensemble des 19 communes de la Communauté de communes Dombes Saône Vallée en juin 2018.


Une architecture offrant un nouveau regard sur la ville

 (jpg - 263 Ko)

Espace culturel La Passerelle

À Trévoux, le Carré Patrimoines est installé au cœur de La Passerelle, lieu culturel ouvert en 2013 pour les habitants de la communauté de communes. Il prend place dans les ailes Est et Sud de l’ancien hôpital de Trévoux fondé au 17e siècle. La Passerelle regroupe plusieurs équipements culturels : médiathèque, cinéma, école de musique et Carré Patrimoines. L’intervention architecturale pilotée par le cabinet Vurpas est respectueuse de l’architecture initiale du lieu. En supprimant les extensions récemment rajoutées, la lisibilité du bâtiment a été en partie retrouvée. Salle voûtée, volumes vitrés, murs de béton... la reprise des codes architecturaux alliés à une approche contemporaine, offre une grande cohérence. Retrouvant l’ancien alignement sur les remparts, il s’ouvre sur la ville par une rue intérieure, renforçant l’impression d’interpénétration avec le cœur de la cité. Les rideaux de fil de cuivre protégeant la médiathèque du soleil évoque magnifiquement la tranche précieuse du Dictionnaire de Trévoux alors que les façades du bâtiment affichent, à l'échelle monumentale, des pages du célèbre ouvrage. Il convient de noter la grande qualité de l’architecture, qui a su allier création contemporaine et éléments patrimoniaux, beau symbole de l’enjeu d’un Pays d’art et d’histoire !

L'espace culturel intercommunal La Passerelle a remporté en 2020 le prix "Valeurs d'exemples" organisé par l'Union régionale des CAUE Auvergne Rhône Alpes (URCAUE).

La Passerelle concourait dans la catégorie "constructions publiques et lieux de travail" parmi 78 finalistes sur 425 projets présentés. Par ailleurs, La Passerelle a remporté le Prix du public, preuve de l'attachement des habitants du territoire Dombes Saône Vallée à leur espace culturel.

Découvrir la visite virtuelle du Carré Patrimoines


Le parcours de visite, zoom sur les paysages

 (jpg - 118 Ko)

Regards sur les paysages de Dombes et Vallée de la Saône

La frise des paysages se compose à partir de 10 photographies du territoire. Elle reflète les couleurs et les caractéristiques du Pays d’art et d’histoire. À ce panorama imaginaire et sensible, répond une frise tactile qui apporte par des textes très courts et des croquis en reliefs une lecture pédagogique des paysages : rôle d’une lône pour la biodiversité, évolution des étendues céréalières du plateau de Dombes, intérêt écologique des petits cours d’eau, fonctionnement des étangs de Dombes… Ce regard plus pointu sur les paysages, leurs spécificités, leur évolution au fil du temps incite à une réflexion sur leur avenir et la place de l’homme dans leur aménagement.

L’ensemble du parcours comprend 5 espaces : Récit du territoire ; Paysages, fenêtres sur l’horizon ; Trévoux, histoire d’une capitale ; les modules d’architecture ; la gazette des villages.