Exposition(s) à l'affiche

Devant le succès de l'exposition Paysages contrastés, le musée a décidé d'ouvrir sa saison en la prolongeant jusqu'à fin mai 2018.

A partir du 27 juin, c'est L’Ain au menu. Un art de la gastronomie qui lui succèdera.

 (jpg - 671 Ko)

L’Ain au menu. Un art de la gastronomie

 (jpg - 246 Ko)

26 juin - 4 novembre 2018

À la fois succession de plats et objet de table, inhérent à l’évolution des goûts, des cuisines, des styles artistiques, des pratiques sociales, des contextes politiques, des aires géographiques et dépendant de ses créateurs et de ses destinataires, le menu est polymorphe.

L’exposition propose un parcours savoureux au milieu de plusieurs centaines de menus. Ils évoquent les fêtes familiales, les repas associatifs ou officiels, les croisières, et témoignent des pratiques alimentaires des habitants de l’Ain et le rayonnement du département à travers des produits remarquables.

Le musée propose un focus sur les Gastronomades, amateurs de bonnes chères qui se déplaçaient de restaurant en restaurant pour déguster les spécialités remarquables liées au terroir. Ce sont les précurseurs du tourisme économique.

Un second volet comportant un focus sur les menus de la Grande Guerre est à découvrir au musée de la Bresse-Domaine des Planons.


Autour de l'exposition

  • Visites commentées* : samedi 15 et dimanche 16 septembre 2018, à 11h et 15h30
  • Concert gourmand* : samedi 25 août 2018 à 15h30.
  • JEUNES PUBLIC / Octobre du goût : ateliers déclinant la thématique « Menus »
  • Conférence Brillat-Savarin, dimanche 28 octobre à 15h30

Nombre de places limitées, réservation conseillée au 03 85 36 31 22.
Tarifs animations : se renseigner

En savoir plus


Paysages contrastés

 (jpg - 558 Ko)

PROLONGATION

1er avril - 31 mai 2018

Quiconque entre dans le Bugey, après avoir franchi le Rhône au pont de la Loi ou au pont de Groslée, ou après avoir traversé les paysages bressans ou les cluses jurassiennes, sent bien qu’il pénètre un pays atypique.

Et pourtant, les paysages du plateau d’Hauteville ne sont pas ceux du marais de Lavours et une ferme du Retord a une architecture différente d’une maison vigneronne bugiste. Mais alors, d’où vient ce trait d’union qui permet de reconnaître, d’identifier le Bugey de Briord à Belley et de Saint-Rambert à Culoz ?
Cette exposition illustre avec talent et simplicité l’opulence paysagère du Bugey. Elle enrichit de ses propositions notre perception du présent et de l’avenir car les paysages bugistes – comme tant d’autres – sont fragiles, menacés de banalisation par l’uniformisation des pratiques agricoles, par les enlaidissements d’une reforestation mal conduites ou de certains aménagements.

Résultat d’une étude paysagère menée par le CAUE de l’Ain, cette exposition est enrichie d'oeuvres sorties des réserves du musée et présentées pour certaines pour la première fois au public !


Infos pratiques

Exposition(s) ouverte(s) tous les jours (jours fériés inclus excepté le 15 août), de 10h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h. Fermeture de la billetterie à 17h30 et des salles à 17h45. Musée fermé le mardi et le mercredi.

Tarif : inclus dans le billet d'entrée du musée

Le musée est gratuit pour les moins de 26 ans. 
Le billet d'entrée est valable toute la journée et donne accès aux expositions temporaires.