Exposition(s) à l'affiche

Oser la biodiversité : prolongation exceptionnelle jusqu'au 15 mai 2018

 (jpg - 853 Ko)

Découvrez les races et variétés régionales choisies pour l’arche de Noé symbolique Auvergne- Rhône-Alpes ainsi que les motivations et préoccupations des différents protagonistes de leur sauvegarde.

Pomme croque, cardon de Vaulx-en-Velin, brebis grivette, chèvre des Savoies... La biodiversité domestique est l’ensemble des races animales et des variétés végétales que les hommes ont sélectionnées pour leurs qualités ornementales, alimentaires ou agricoles, avec lesquelles ils ont voyagé et qu’ils ont adaptées à des sols, des reliefs et des climats très variés.

Les ressources génétiques se sont considérablement réduites dans les exploitations agricoles au cours du 20esiècle : selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), les trois quarts des variétés végétales cultivées dans le monde et de nombreuses races ont disparu au cours des deux derniers siècles. L’érosion de la biodiversité domestique est aussi celle des connaissances et des savoir-faire liés à la sélection des variétés et des races. Or, la biodiversité permet à l’agriculture d’être moins vulnérable et de s’adapter aux changements climatiques. Son maintien constitue donc un enjeu pour l’alimentation humaine de demain. Comment faire pour enrayer le déclin de la biodiversité domestique ? En France et dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, plusieurs acteurs se sont engagés dans la conservation et la valorisation de ce riche patrimoine.  

Exposition ouverte tous les jours (jours fériés inclus), de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h. Fermeture de la billetterie à 17h30, des salles et du jardin à 17h45. Musée fermé le mardi et le mercredi.

Tarif : inclus dans le billet d'entrée du musée

Exposition nomade en prêt sur demande. Réserver l'exposition


L’énigme du mont Châtel. Nouveaux regards sur l’Ain mérovingien

 (jpg - 338 Ko)

Du 02 juin - 1er novembre 2018

À proximité du musée du Revermont, la récente découverte sur le mont Châtel des vestiges de deux églises des VIe et VIIe siècles fait de ce lieu un site majeur d’implantation du pouvoir chrétien durant le Haut Moyen-Âge. Un programme de fouilles archéologiques a débuté sur ce site en 2015 sous le contrôle du Service régional de l’Archéologie (DRAC Auvergne-Rhône-Alpes) et sous la direction de David Billoin, spécialiste des habitats perchés de la fin de l’Antiquité et du Haut Moyen-Âge dans le massif du Jura.

L’exposition présente les hypothèses et les découvertes archéologiques et les met en relation avec d’autres sites de la même période dans l’Ain et sa périphérie.

Autour de l’exposition 

  • Visites guidées samedi 16 et dimanche 17 juin 2018, à 10h30 et 15h30
  • Conférence Le Mont Châtel haut lieu de l'archéologie mérovingienne, samedi 16 juin 2018 à 18 h par David Billoin, salle du presbytère face au musée
  • Visites commentées samedi 15 septembre à 15h30 et dimanche 16 septembre 2018 à 10h30
  • Conférence Le Mont Châtel, du monde des morts au monde des vivants par Philippe Vidal, anthropologue samedi 15 septembre 2018 à 18h30, salle du presbytère face au musée

Exposition ouverte tous les jours (jours fériés inclus), de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h. Fermeture de la billetterie à 17h30, des salles et du jardin à 17h45. Musée fermé le mardi et le mercredi.

Tarif : inclus dans le billet d'entrée du musée