Expositions archivées

Au chevet des poilus…

 (jpg - 276 Ko)

1914-1918, les Soieries Bonnet en temps de guerre

1er mai 2015 > 31 octobre 2016

Au début de la guerre, l’Armée ne dispose pas encore d’un service de santé organisé. Pour pallier les moyens insuffisants, une mobilisation bénévole se met rapidement en place. Au fil du conflit, plusieurs milliers de formations sanitaires investissent des bâtiments civils et privés...

Les Soieries Bonnet accueillent l’hôpital auxiliaire n° 17, affilié à la Croix-Rouge française. Pour les malades et les blessés, le séjour à la campagne est vécu comme une douce parenthèse. Concours agricoles, promenades, ateliers manuels... sont autant d’échappatoires aux souffrances physiques et psychiques. Côté usine, le départ des hommes mobilisés, la baisse des effectifs des ouvrières pensionnaires, les problèmes d’acheminement des commandes et des matières premières, la diminution de la production, les restrictions de chauffage impactent l’activité industrielle.

Cette exposition dévoilait des collections uniques, illustrant le quotidien à l’usine-pensionnat et à l’hôpital auxiliaire : archives, témoignages de poilus, graffitis, matériel et mobilier médical, collections textiles issues du fonds départemental. Elle est désormais intégrée dans le parcours permanent de visite.

Exposition bénéficiant du label Centenaire de la Première Guerre mondiale

Pour enrichir la mémoire du site, le musée des Soieries Bonnet recherche tous documents, objets, témoignages, lettres, photos... liés aux Soieries Bonnet pendant cette période.


Silk me back. Une navette pour le Japon

 (jpg - 363 Ko)

1er juin - 16 septembre 2012

Des artistes contemporains revisitaient le kimono pour venir en aide aux sinistrés de Fukushima.

Le temps d’une saison, l’usine des Soieries Bonnet fut l’écrin de ce manifeste artistique et solidaire, soulignant les liens séculaires entre la soierie lyonnaise et le Japon.

Une collection de kimonos a été conçue et réalisée en moins d’un an, dans un état d’urgence. Vingt-cinq artistes contemporains de renom, des designers, des plasticiens et des photographes, de même que des étudiants en école d’art s'étaient engagés dans la démarche. Tous ont eu à cœur de s’inscrire dans cet élan de solidarité envers les sinistrés, mais aussi de valoriser l’excellence et le savoir-faire de l’industrie lyonnaise de la soie.

Découvrez la vidéo de l'exposition


 (jpg - 1178 Ko)

Silk me back - Kimonos créés par Ara STARCK, l' Ensatt, FMR


L’empire des étoffes, 200 ans d’épopée textile aux Soieries Bonnet

 (jpg - 349 Ko)

1er juin 2010 - 30 septembre 2011

Voyage au cœur des étoffes, 200 ans d’épopée textile aux Soieries Bonnet... Cette exposition proposait de se plonger dans l’aventure captivante de l’une des plus grandes Maisons de soierie lyonnaise avec un tour d'horizon des ateliers de soieries et de la vie à l'usine-pensionnat.

Véritable livre ouvert sur les collections de soieries, cravates, foulards qui croisent l’histoire de la mode et de la haute couture, elle montrait un panorama des créations de la Maison Bonnet, de l'uni noir au façonné, des fils de soie au fil du temps.

Cette exposition est depuis intégrée dans le parcours permanent.

 


Zoom sur l’inventaire : une trilogie d'exposition

 (jpg - 230 Ko)

2004 - 2009

Dernier bastion d’un véritable empire industriel, le site des Soieries Bonnet à Jujurieux est devenu au fil du temps l’écrin d’une immense mémoire du textile, constituée environ de 300 000 objets et documents.

Fin 2001, l’usine cesse son activité et le Conseil général de l’Ain acquiert l’intégralité des fonds. Empreintes d’un savoir-faire d’exception, les collections illustrent le long processus de création des étoffes, de l’esquisse au produit fini et retracent aussi 200 ans de l’histoire sociale et économique des Soieries
Bonnet. Cet ensemble indissociable - tissus, iconographie, archives, objets religieux, ustensiles de la vie quotidienne, métiers à tisser, cadres d’impression... - constitue à ce jour les pièces d’un immense puzzle à assembler et à valoriser.

Présentation au public des secrets du chantier d’inventaire au travers de l’exposition en 3 actes :

  • 2004 : Acte 1, « Coulisses d’un futur musée » levait le rideau sur les étapes techniques de l’inventaire.
  • 2005-2006 : Acte 2, « Du papier au tissu : merveilles de création textile », explorait l’art du motif textile et le lien intime qui unit le papier au tissu.
  • 2007-2009 : Acte 3, « Trames de vie » mettait à l’honneur les hommes, femmes et enfants qui ont contribué à l’histoire des Soieries Bonnet.