Ils en parlent !

Le musée des Soieries Bonnet crée régulièrement des événements ou des partenariats à dimension nationale ou internationale. Petit florilège...

Clin d'oeil à l'actu : spécial Coupe du monde 2018

 (jpg - 1299 Ko)

Collection départementale des musées de l'Ain

A l’occasion de la coupe du monde de football 2018, le musée des Soieries Bonnet a sorti des collections une étole en velours façonné peint à la main de la marque Madeleine Vionnet, collection hiver 1997-98.

Cette étole a été créée par Les Soieries Bonnet en prévision de la coupe du monde de football en France en 1998. Elle a été produite en divers coloris et en uni, et déclinée aux couleurs du drapeau tricolore après la victoire de la France (Et 1 et 2 et 3 « 0 »)

Sur cette étole sont représentés dans les mailles du filet des cages de but, les drapeaux des nations participant à cette coupe du monde.

Les visiteurs pourront la découvrir dans le parcours d’exposition.


2017, grand bal textile

Le  Musée des Soieries Bonnet valorise ses collections à travers un cycle d’évènements intitulé « Les liaisons soyeuses ». 

En octobre 2017, le public a été convié à un grand bal textile conçu et chorégraphié par la Cie de deanse Point Zéro de Delphine Caron, danseuse chorégraphe, performeuse hip hop et contemporain, mis en musique et en présence d'Eric Moung, musicien et chanteur de soul, pop, rock, électronique.

Le bal de soie du musée des Soieries Bonnet from Daniel Gillet on Vimeo.


2017, des fils de soie au fil du temps

 (jpg - 146 Ko)

Le musée des Soieries Bonnet accueille régulièrement des éductours. Le 10 juin 2017, il recevait la presse du Jura. Retrouvez l'article rédigé à la suite de cette visite, sur le blog.montagnes-du-jura.

 


2016, les Soieries Bonnet à l'honneur au Japon

Tomioka (jpg - 52 Ko)

La Filature de soie de Tomioka au Japon (site patrimoine mondial de l’Unesco) a présenté du 15 octobre au 06 novembre 2016 une exposition consacrée aux sites industriels liés à la Filature de soie de Tomioka.

Plus de 78 000 visiteurs japonnais ont pu ainsi découvrir l'Ain et les Soieries Bonnet.

Le musée des Soieries Bonnet a accueilli à plusieurs reprises des délégations de Tomioka en vue d'établir un partenariat scientifique.
Le première rencontre date du 18 juin 2013 et  étaients présents auprès des équipes scientifiques du musée : 

  • Tomoya Harada, directeur de recherches détaché de ville de Tomioka
  • Namiko Karmiol, traductrice
  • Yoko Iwashita, traductrice
  • Roger Gavaggio, ancien soyeux lyonnais
  • Yves Neyrolles, photographe, qui a aidé au montage du dossier pour la classement de Tomioka au patrimoine de l'Unesco
    Mme Gaëlle Gabrielle Toufflet, fondatrice de l'association France-Japon à Belley

Tomioka a été la première filature moderne du Japon mise sous l'ère Meiji vers 1870, dont l'organisation était inspirée des usines-pensionnats de Rhône-Alpes et peut-etre des Soieries Bonnet en particullier.


2016, des Miss aux Soieries

Des Miss aux Soieries Bonnet (jpg - 4318 Ko)

Dimanche 25 septembre 2016, les Soieries Bonnet ont accueilli pour une séance photo Malaury Gaumez, Miss Elégance Rhône-Alpes 2016, et les Miss Pays de l'Ain 2015 et 2016, ainsi que les créations de Sylvie Berry, styliste à Ceyzériat.
Miss Elégance portait la robe Klimt réalisée pour la Nuit des musées - robe réalisée en partenariat avec le lycée Marcelle Pardé de Bourg-en-Bresse et avec un tissu extrait du fonds pédagogique tissé aux Soieries Bonnet.

Cette action s'est inscrite dans le cadre de la collaboration développée en 2016 entre les Soieries Bonnet et la styliste.

Photographe : Philippe Guilloud, assisté de Sandrine Ray


2015, Filament : une création du collectif Ishtar

 (jpg - 141 Ko)

Le Musée des Soieries Bonnet a accueilli en résidence de décembre 2014 à mai 2015 le collectif Ishtar pour la création de leur nouveau projet « Filament ».
Un concert donné lors de la nuit des musées 2015 a clos ce projet, concert auquel les élèves d'une classe de CE2 de St Jean-le-Vieux ont participé.

Entre performance sonore et installation visuelle, les artistes ont investi l'ancienne usine des soieries Bonnet.
Á la fois, poétique et engagée, cette création du collectif Ishtar voulait tisser, dans un lieu d'histoire et industriel, un regard sensible sur notre histoire et notre environnement actuel. Projecteur 16 mm, saxophone soprano, guitare préparée, lithophones, sculptures lumineuses, contrebasse, autant d'outils qui ont permis aux musiciens du collectif (Benoit Cancoin, Tony Di Napoli, Eddy Kowalski et Xavier Saïki) et aux artistes lumière invités pour l’occasion (Christophe Cardoen et Xavier Quérel), chacun avec le langage propre à son instrument, de construire une histoire commune.

Le collectif Ishtar a reçu pour ce projet le soutien du Département de l'Ain, de la Drac Rhône Alpes, de la Région Rhône Alpes et de la Ville de Bourg-en-Bresse.

Découvrir le film artistique du projet