La Bressane de Muscat

Restaurée en décembre 2015, la sculpture d'Alphonse Muscat a retrouvé sa place au musée de la Bresse-Domaine des Planons et accueille le visiteur à l'entrée du parcours permanent.

 (jpg - 99 Ko)
Bressane en costume traditionnel, sculpture en bronze d'Alphonse Muscat (jpg - 141 Ko)

Bressane en costume traditionnel, sculpture en bronze d'Alphonse Muscat

En habit de fête, cette « Bressane en costume traditionnel » porte le chapeau à cheminée de forme conique, spécifique à un espace géographique compris entre Bourg-en-Bresse et la Saône. Le menton est souligné par la mentonnière de la coiffe en dentelle blanche protégeant la chevelure et portée au quotidien. Le « devanti » ou tablier à bavette est maintenu sur la robe par une chaîne de tablier située à hauteur de la poitrine, tandis qu’une broche circulaire maintient un châle aussi appelé « pointe de Bresse » et le plus souvent fabriqué en soie. Les sabots à bout pointu complètent cet ensemble ; le sabot dépassant du bas de la robe indique une attitude marchante. Comme de nombreux autres portraits de Bressanes en pierre créées par le sculpteur, elle tient un missel dans la main droite.

Alphonse Muscat est attaché à ses origines et intéressé par la représentation de son territoire. Il réalise de nombreuses œuvres évoquant le monde rural bressan et des personnalités du département de l’Ain. Cette sculpture est réalisée dans les années 1920 à une période où, pourtant, la modernisation s’introduisant dans des campagnes françaises bouleversées par la Grande Guerre, la mode citadine supplante le costume régional.

En habit de fête, cette « Bressane en costume traditionnel » porte le chapeau à cheminée de forme conique, spécifique à un espace géographique compris entre Bourg-en-Bresse et la Saône. Le menton est souligné par la mentonnière de la coiffe en dentelle blanche protégeant la chevelure et portée au quotidien. Le « devanti » ou tablier à bavette est maintenu sur la robe par une chaîne de tablier située à hauteur de la poitrine, tandis qu’une broche circulaire maintient un châle aussi appelé « pointe de Bresse » et le plus souvent fabriqué en soie. Les sabots à bout pointu complètent cet ensemble ; le sabot dépassant du bas de la robe indique une attitude marchante. Comme de nombreux autres portraits de Bressanes en pierre créées par le sculpteur, elle tient un missel dans la main droite.

Attaché à ses origines, Alphonse Musca est intéressé par la représentation de son territoire. Il réalise de nombreuses œuvres évoquant le monde rural bressan et des personnalités du département de l’Ain. Cette sculpture est réalisée dans les années 1920 à une période où, pourtant, la modernisation s’introduisant dans des campagnes françaises bouleversées par la Grande Guerre, la mode citadine supplante le costume régional.