Les coulisses du chantier du musée

 (jpg - 564 Ko)

Depuis sa fermeture au public le 13 juillet 2015, le musée de la Résistance et de la Déportation de l’Ain a entamé une véritable mue. Ce chantier exceptionnel prendra fin en septembre 2017 avec la réouverture au public. Construction de nouveaux bâtiments, mise aux normes accessibilité, rénovation de l’exposition permanente devraient transformer le site pour offrir à ses visiteurs un outil performant et attractif au service de la culture et de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale.

Mars - juin 2017 : installation du mobilier d'exposition

Durant l'hiver, le service muséographique de la direction des musées départementaux a conçu et créé dans son atelier d'après les consignes du muséographe le mobilier d'exposition sur mesure. Ce service est composé de menuisier-ébéniste, d'électricien, de peintre spécialement formés à la muséographie et qui mettent leur savoir-faire et leur expérience au service de ce chantier exceptionnel. Ce service est un véritable atout au sein de la direction des musées départementaux dont peut s'enorgueillir le Département car tous les musées de France n'en sont pas dotés. 


Janvier- février 2017

Étapes de mannequinage (jpg - 314 Ko)

Étapes de mannequinage

En vue du réaménagement muséographique et du soclage des collections présentées dans la nouvelle exposition permanente, le service technique et le service des collections de la Direction des musées départementaux se sont rendus dans les réserves du Musée de la Résistance afin de mieux connaître les collections qui vont être exposées.

Cette étape est indispensable pour réaliser un soclage qui permettra au public de bien voir l’objet tout en offrant une conservation optimale des différents objets présentés.

Cette étape a été suivie par la réalisation en février de nombreux supports spécifiques par les services de la Direction des musées départementaux en fonction des particularités de chaque collection : fragilité de l'objet, taille, forme particulière...


Janvier 2017 : les équipes réintégrent le musée

Le gros oeuvre est terminé. C'est l'heure pour l'équipe de retrouver ses nouveaux bureaux. Toute l’équipe du musée aidée d'une équipe départementale remonte leurs manches afin de déménager les bureaux dans les nouveaux locaux administratifs en attendant le déménagement des collections au printemps.


Décembre 2016 : fin du gros œuvre

Les travaux de transformation architecturale du bâtiment sont terminés. Deux nouveaux espaces ont été créés dans deux des cours qui entourent l’ancienne prison : un bâtiment d’accueil et une salle d’animation. Un ascenseur a été installé afin de permettre l’accès des personnes à mobilité réduite aux différents niveaux. Les murs de la prison ont été percés notamment à l’étage pour créer une circulation adaptée aux personnes à mobilité réduite.


Janvier – septembre 2016 : recherches historiques

La refonte complète de l’exposition permanente implique la conduite de longues recherches historiques auprès de divers sites de conservation d’archives : Archives départementales de l’Ain, Archives d’Ambérieu-en-Bugey...

Jour après jour, il faut dépouiller des centaines de documents pour en extraire le matériau historique nécessaire à la rédaction des textes de l’exposition permanente et identifier les illustrations à intégrer au nouveau parcours de visite.


Septembre – décembre 2015 : élaboration muséographique

Après consultation et appel d'offre, une entreprise spécialisée dans la création muséographique accompagne l’équipe du musée dans l’élaboration du parcours de la nouvelle exposition permanente.


16 août 2015 : premiers coups de pelleteuse !

Le mur d’enceinte de l’ancienne prison est détruit. A son emplacement se trouvera la future entrée du musée.


12 juillet 2015 : fermeture au public

A 18h, le musée ferme ses portes pour entamer un long processus de transformation. Cela n’était pas arrivé depuis son ouverture en août 1985. Plusieurs chantiers sont à mener successivement : chantier d’agrandissement (prévu pour 11 mois) suivi d’un réaménagement du musée (accessibilité et rénovation du parcours muséographique).


13 juillet – septembre 2015 : déménagement des collections

Derrière les portes closes du musée, les équipes s’activent. Il faut nettoyer minutieusement et emballer soigneusement les 15 000 objets et documents de la collection du musée afin de les transporter dans un autre local pour les protéger durant les travaux. Une fois sur place, il faut déballer et vérifier toutes les pièces.


Décembre 2011

L’Assemblée départementale vote pour des travaux d’agrandissement et d’accessibilité du musée en 2015.