Musée de cire - La vie du Saint Curé d'Ars

De nouveaux locaux pour l'accueil du public ainsi qu'un nouvel espace scénographique complètent aujourd'hui l'exposition des 17 scènes de cire, signées Grévin, qui racontent les moments les plus forts d'un homme hors du commun : le Saint curé d'Ars.

Espace d'introduction - Musée de Cire La vie du Saint Curé d'Ars (jpg - 5598 Ko)

Le musée, de sa création à sa restauration

 (jpg - 2235 Ko)

Restauration des statues par les Ateliers Grévin en octobre 2019

Le musée de cire d'Ars a été réalisé en 1994 à l'initiative de Monsieur Louis Boireaud qui souhaitait faire découvrir aux pèlerins d'Ars les principaux moments de la vie du Saint Curé, de sa naissance à sa mort.

Réalisé sous la création artistique de Gérard Crépin, sculpteur, et du scénographe Bruno Crépin, mandatés par Monsieur Louis Boireaud, ceux-ci ont fait appel aux Ateliers Grévin (Paris) pour réaliser les statues de cire ainsi que tous les costumes et accessoires.

En 2015, à sa mise en vente, la Communauté de communes Dombes Saône Vallée décide d'acquérir le musée de cire, afin de maintenir son ouverture au public et y intégrer l'accueil de l'Office de tourisme Ars Trévoux. En 2018, elle vote un programme de réhabilitation du musée, qui sera piloté par l'architecte Etienne Mégard. Les scènes représentants les moments clé de la vie du curé ont été restaurées pour retrouver leur éclat originel, tandis qu'un espace d'introduction piloté par l'agence de scénographie Créafactory était créé afin de restituer le contexte historique de la naissance du pèlerinage.


Une salle dédiée au curé dans son époque

 (jpg - 340 Ko)

Maquette des étapes de construction de la basilique d'Ars créée par Ducarroy Grange

Cette exposition cherche à restituer la vie de Jean-Marie Vianney dans son contexte historique, de sa naissance en 1786, à sa mort en 1859. Quels étaient les faits historiques majeurs de son époque, à la fois sur le plan national, international mais aussi local ? Comment vivait-on dans la Dombes ? Quels étaient les courants de pensée, les doctrines religieuses qui agitaient l'époque ? Enfin, comment tous ces éléments ont pu influencer, ou pas, le curé d'Ars dans sa vision du monde et sa pastorale ?

Un développement chronologique de 1786 à 1859 déroule les événements importants, des bandes audios retracent l'histoire du pèlerinage et de son impact sur le village et une maquette de la basilique Saint Sixte montre son évolution architecturale.


Les épisodes marquants de la vie du curé d'Ars

 (jpg - 38 Ko)

Scène du musée de cire réalisée en 1994 et restaurée en 2019

À la création du musée en 1994, Louis Boireaud s'appuie sur les écrits de l'abbé Nodet et de l'abbé Trochu pour identifier et mettre en scène les épisodes édifiants de la vie de Jean-Marie Vianney, de ses premières prières dans la clandestinité, à sa mort dans le village d'Ars.

Les 17 scènes comprennent 35 statues, issues du musée Grévin, il s'agit de créations originales ou de réemploi. Pour préparer la réouverture en octobre 2019, les ateliers Grévin sont intervenus. Quatre artisans d'art ont participé aux travaux de rénovation pour un total de 130 heures : 

  • un peintre décorateur ;
  • une peintre maquilleuse ;
  • une coiffeuse, perruquière et implants ;
  • une costumière.

À la fin du parcours, un petit espace est dédié à la poursuite de l'œuvre du curé d'Ars après sa mort.


La restauration du musée en vidéo