Perméabilité des infrastructures

Les infrastructures de transport sont une des ruptures des plus importantes au sein des continuums écologiques, qui fragmentent les habitats et fragilisent les écosystèmes.

Avec le souci de préserver la biodiversité et limiter la fragmentation des habitats sur son territoire, le Département de l’Ain travaille activement à restaurer la perméabilité de ses infrastructures sur l’ensemble de son territoire.

 (jpg - 35 Ko)

Routes départementales et faunes écrasées

D'après des expertises provenant d'observations, certains secteurs sont plus sensibles pour une faune particulière.

Ainsi, l'observation, notamment des écrasements, permet de comprendre la fonctionnalité des possibles corridors écologiques identifiés (espèces, périodicité des déplacements et des écrasements,...). Une fois l'espèce cible identifiée, des actions spécifiques pourront être mise en place.


Démarche sur les départementales de l'Ain

 (jpg - 61 Ko)

Aperçu des enjeux en terme d'écrasements d'amphibiens sur le Département de l'Ain

En partenariats avec de nombreux acteurs locaux, le Département travaille sur des secteurs identifiés à enjeux pour certaines espèces tel que les amphibiens.

De nombreux travaux et réflexions sont en cours afin d'améliorer la perméabilité de nos infrastructures départementales.

Pour exemple, sur le Département de l'Ain, de nombreux sites sont ciblés et suivis en terme d’écrasements d’amphibiens et font l’objet chaque années d’attentions particulières afin de mieux comprendre et trouver des solutions pérennes à la restauration de la perméabilité.


Les crapauds de la Burbanche à l'honneur sur France3 régional !


Vigifaune : l’application pour smartphone pour recenser les tronçons routiers dangereux pour la faune sauvage

 (jpg - 24 Ko)

Le Département de l'Ain en partenariat avec la Fédération des chasseurs de l'Ain et la fédération régionale des chasseurs, soutenu notamment par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, développe l’application Vigifaune, destiné à identifier les zones de conflits entre les infrastructures routières et les déplacements de la faune sauvage.

Ce projet est multi partenarial et piloté en premier lieu par le Cerema. Disponible sur les app stores pour Androïd et iOS, l’application Vigifaune est simple d’utilisation.

Vous observez un animal écrasé ? Arrêtez-vous à côté, et Vigifaune vous permet d’enregistrer la date de l’observation (automatique), la position GPS (automatique), l’espèce, éventuellement l’âge et le sexe, ainsi que le type de route concerné. Vous pouvez joindre une photographie permettant de vérifier les informations a posteriori.

(NE PAS UTILISER EN CONDUISANT)

Ces informations permette notamment de connaître en permanence la situation et d’alerter les gestionnaires d’infrastructures.