Thézillieu

Organisateur de l'action de commémoration du centenaire 14-18 : La mairie de Thézillieu en collaboration avec un collectionneur privé et le Dreffia.

 (jpg - 2990 Ko)

Des expositions temporaires chaque année

 (jpg - 339 Ko)

Livre présenté lors de l'exposition temporaire de 2016 Les Femmes et les enfants dans la guerre de 14-18

  • le 11 novembre 2016, exposition dédiée aux femmes et aux enfants durant la Grande Guerre.
  • le 11 novembre 2017 , exposition dédiée aux animaux martyrs et animaux symboliques de la Grande Guerre, ainsi qu’un hommage aux Américains.
  • Le 11 novembre 2018, exposition dédiée aux poilus du village partis à la guerre, ceux qui y sont resté et ceux qui en sont revenus vivants...

 (jpg - 178 Ko)

Présentation de l'exposition De l'horreur à l'art

 (jpg - 87 Ko)
  • La Grande Guerre lors des Journées européennes du patrimoine 2018

En parallèle à l'exposition d'objets liés à la Grande Guerre d’Alain Espiard à la mairie, près de 200 visiteurs sont venus sur la journée pour visiter les animations du Dreffia à la salle des fêtes.

Plusieurs expositions présentaient le parcours de poilus de différentes communes du plateau d'Hauteville (Thézillieu, Cormaranche, Aranc, Brénod…) avec de nombreux objets dont des courriers, des journaux, des cartes postales, des douilles d’obus, des uniformes, etc. Une autre exposition présentait les différents monuments aux morts du plateau.

Plusieurs vidéos originales, créées par des administrateurs du Dreffia, furent projetées : les animaux et les femmes dans la Grande Guerre mais aussi « Ma vie, mon village pendant la Grande Guerre » réalisé à partir des lettres d'un poilu de Champdor adressées à sa femme dans les années 1914-1918.

Pierrette Dupont dédicaça son ouvrage Les soldats de l'ancien canton d'Hauteville-Lompnes morts pour la France pendant la guerre de 1914-18.


De l'horreur à l'art

 (jpg - 4209 Ko)

Obus sculptés

Une trouvaille fortuite en 1997 de correspondances entre un poilu combattant dans le Nord puis en Belgique et sa sœur restée au village, et deux collections de cartes postales anciennes et surtout de douilles sculptées amassées depuis 1986 en rapport avec le côté artistique des objets, ont été le départ de cette exposition commémorative pour la mémoire des 24 poilus de la commune disparus durant la grande guerre.

Depuis son inauguration le 31 juillet 2014 l’exposition est ouverte sans interruption tous les samedis après-midi de 14h à 18h ou sur rendez-vous (thezialban@wanadoo.fr)

Des recherches au plan national ont permis depuis 2014 de regrouper en plus d’une collecte locale de textes, de souvenirs, de lettres et de cartes postales, et d’habits de poilus,

  • des photos et des tableaux,
  • des pierres sculptées, 
  • du matériel, 
  • des objets des poilus, bague, coupe-papier… 
  • des affiches d’époque, 
  • des lampes,
  • des objets d’écriture : encriers, plumes,
  • de la vaisselle commémorative 
  • et surtout plusieurs centaines d’obus sculptés par diverses techniques dans les tranchées ou à l’arrière du front.