Les atouts des forêts

Plus de 30% du département de l’Ain est recouvert par des forêts. Les atouts des forêts sont nombreux: économique, écologique, touristique. Les forêts constituent une richesse pour notre département.

 (jpg - 790 Ko)

Forêt de résineux- Haute Chaîne du Jura

Les forêts de l’Ain, un patrimoine naturel

 (jpg - 10872 Ko)

Foret de feuillus et bois mort au sol

La forêt représente plus de 180 000 hectares dans l’Ain. Majoritaires, les surfaces en feuillus (dont plus de la moitié en Chêne) couvrent 125 000 hectares. Les surfaces en résineux (dont plus de la moitié en Epicéa) concernent 56 000 hectares.


La plupart des forêts de l’Ain se trouvent dans l’est du département sur les reliefs du Revermont, du Bugey et du Haut-Jura. Ces forêts de montagne font l’objet d’une étude approfondie de la ressource forestière, par l’installation d’un réseau de plus de 700 placettes permanentes, permettant de suivre les peuplements forestiers, le renouvellement des forêts, la gestion sylvicole et les indices de biodiversité.  
Les forêts sont présentes de façon moins marquées en Dombes et en Bresse, territoires qui comptent néanmoins quelques massifs remarquables et un réseau de haies relativement bien préservé.


Du sol à la canopée, les forêts accueillent un très grand nombre d’espèces animales et végétales. On trouve ainsi une grande biodiversité dans la microfaune du sol et de la litière forestière et parmi les mousses, les lichens et les champignons qui sont présents au sol et sur les arbres.  Certaines espèces d’amphibiens, d’oiseaux ou de mammifères (sonneur à ventre jaune, pics, chauve-souris, chouettes…) sont inféodées aux milieux forestiers ; leur présence peut révéler le degré de naturalité de la forêt.

Les forêts constituent des « réservoirs de biodiversité » et sont des lieux de passage, d’abris ou de nourriture indispensables à la grande faune sauvage (cerf, chevreuil, sanglier, lynx…). Elles sont également des espaces privilégiés pour les activités cynégétiques et pour les randonnées et balades en nature.


Derrière la forêt, l’économie d’une filière

Les forêts sont le point de départ d’une activité économique importante qui représente plus de 6000 emplois directs dans l’Ain.  Environ 70% des forêts sont des boisements publiques: 250 communes et quelques établissements publics sont propriétaires de forêts, gérées par l’ONF (Office National de la Forêt). La forêt privée rassemble près de 58 000 propriétaires.


Chaque année environ 600 000m3 de bois sont issus de l’exploitation des forêts dans l’Ain. Le bois récolté est principalement utilisé comme bois d’œuvre. Dans des proportions moins importantes, la récolte de bois est destinée à l’industrie ou à l’énergie. Ces activités font intervenir les entreprises d’exploitation forestière, les scieurs, les artisans et les industries de première et de seconde transformation, le secteur de la construction bois, le commerce et la formation.


Soutenir une filière et valoriser des espaces naturels

Au côté des acteurs de la filière, le Département de l’Ain est engagé depuis de nombreuses années dans une politique en faveur de la forêt et du bois, à travers la mise en œuvre du livre blanc de la filière bois


L’objectif du soutien départemental, développé avec la participation de l’interprofession du bois de l’Ain (FIB 01) et d’Hélianthe, est de pérenniser l’activité économique du bois, matériau recyclable et renouvelable. 



Les mots à comprendre

Canopée: cime des arbres, étage supérieur de la forêt

à voir aussi sur ce site