Expositions archivées

LE PCI, qu’est-ce que c’est ? À la découverte du patrimoine culturel immatériel

 (jpg - 230 Ko)

11 avril - 1er novembre 2015

Sous l'appellation peu connue de PCI, c'est tout le patrimoine culturel immatériel mondial qui est dénommé : du carnaval d’Oruro en Bolivie à la musique traditionnelle du morin khuur mongol, de l’orchestre de xylophones timbila des Chopi du Mozambique au théâtre de marionnettes wayang d’Indonésie ou aux fêtes des conscrits.

L'exposition a permis de découvrir ce patrimoine au nom étrange au travers des instruments de musique, des masques, des costumes, des jeux...
Elle présentait également un volet consacré au patrimoine culturel immatériel en Bretagne, comparé à celui de l’Ain : tissage à bras et émaux bressans, fest-noz et fêtes de conscrits, contes et conteurs, chants et complaintes, jeux et sports traditionnels, usages populaires des plantes...

Exposition réalisée par le Centre français du patrimoine culturel immatériel (CFPCI) et le musée du Revermont.


Fruits et légumes. Transparences culinaires

 (jpg - 265 Ko)

5 avril - 1er novembre 2014

Après l’exposition photo « La racine des légumes » de Jacqueline Salmon en 2013, le musée a sollicité l'année suivante Pierre-François Couderc, photographe, et Didier Goiffon, chef étoilé (La Marelle à Péronnas) pour une exposition sur des fruits et des légumes sublimés entre les mains du chef et l’œil complice du photographe.

Au-delà de la photographie culinaire, Pierre-François Couderc offrait une vision épurée, presque éthérée de la matière. Ses fruits et ses légumes sont transpercés, disséqués jusqu’au cœur par un jeu de lumière qui transcende leur volume et leur épaisseur, et dévoile par transparence les consistances, les nervures, les imperfections, les couleurs, les vides, les formes, l’infiniment caché de la matière végétale.

« J’ai illuminé des épaisseurs pour leur donner vie, j’ai profité de mon œil pour examiner le dedans ; je continuerai mon exploration pour satisfaire mes fantasmes : traverser la matière à l’aide de la lumière. » Pierre-François Couderc


La racine des légumes

 (jpg - 197 Ko)

6 avril - 1er novembre 2013

« D’un chou ou d’une tomate, on n’a jamais la racine ; d’un navet ou d’une carotte, rarement les feuilles. Il m’a semblé qu’une chose aussi simple que l’apparence d’un légume dans son intégralité nous était inconnue. À regarder comme une métaphore des âges simultanés de la vie que l’on porte en soi : splendide maturité du potiron alors que l’ensemble de la plante est quasi desséché et que malgré tout, au bout des tiges rampantes, on peut encore trouver un bourgeon, une fleur... »

Passionnée de botanique, Jacqueline Salmon plongeait le visiteur dans l’univers familier des légumes avec des photographies exceptionnelles représentant des légumes tout juste cueillis avec leur racine mise à nu, légumes découverts sur le marché de Cuisiat et cultivés par Gilles Béréziat à la ferme de Bioux, à Buellas (01). Par ses choix esthétiques, la photographe propose un essai sur la représentation de la partie cachée et essentielle de chaque vie.


Auprès de nos arbres. Un patrimoine en devenir

 (jpg - 212 Ko)

14 mai 2011 - 1er novembre 2012

De l’arbre « patrimoine » à l’arbre « enjeu de développement durable », l’exposition mêlait œuvres, outils des professionnels du bois, photos, documents d’archives, dispositifs sensoriels et multimédia pour une découverte interactive et ludique.

L’année internationale de la forêt en 2011 était également l’occasion de s’interroger sur les forêts, d’ici et ailleurs, de l’Ain jusque sous les tropiques.


Un verger pour ma pomme

 (jpg - 115 Ko)

6 juin - 1er novembre 2009

Installée en extérieur, l’exposition proposait une découverte originale et ludique du verger pour petits et grands. Elle abordait :

  • L’histoire des hommes qui ont collaboré à la richesse du patrimoine fruitier dans l’Ain, depuis l’illustre Alphonse Mas jusqu’au modeste instituteur de Cuisiat
  • Les différentes variétés de pomme comme la pomme « croque » pour le boudin aux pommes ou la poire « chaunailles », la pomme « camion » utilisée dans la « paria » et leurs recettes
  • L’imaginaire du verger, depuis le fruit défendu d’Adam et Eve à la pomme de Newton et les nombreux contes et comptines

 


À la croisée des musiques

 (jpg - 140 Ko)

28 avril 2008 - 1er novembre 2009

Cette exposition présentait le riche héritage musical local réinvesti par les groupes folkloriques où les musiciens  « folk » côtoient les mémoires musicales venues d’ailleurs.

Instruments, musiciens et répertoires traditionnels représentent à leur façon la musique emblématique d’un territoire, d’une communauté... une musique vivante, métisse et actuelle.