Zones humides

Une mare, une tourbière, un étang, une prairie inondable, un marais, une lône… l’EAU est le point commun de ces milieux qui peuvent tous être regroupés parmi les zones humides de l’Ain.

 (jpg - 6899 Ko)

Anciens méandres du Rhône à Serrière de Briord - site ENS

Zones humides de l’Ain

 (jpg - 797 Ko)

Fritillaire pintade - Prairie inondable de la basse Veyle

Les zones humides représentent une superficie significative dans le département avec près de 50 000ha, soit plus de 8 % de la superficie du Département. A titre comparatif, en France métropolitaine on compte entre 2,2 et 3 millions d’hectares de zones humides, soit 4,5 à 5,6 % du territoire.

Dans l'Ain, les zones humides relèvent de milieux variés et riches en biodiversité : mares, étangs, tourbières, marais, prairies humides, forêts alluviales, lônes…

Pour illustrer cette grande diversité, on peut citer quelques sites emblématiques de l’Ain : l’étang de Birieux en Dombes, la tourbière de Cerin, le marais en Jarine, le marais de Lavours, les prairies inondables de la basse Veyle…

Ces zones humides qui ont longtemps eu mauvaise réputation,  sont désormais reconnues pour les fonctions essentielles qu’elles remplissent dans maintien des équilibres écologiques et pour les nombreux services qu’elles rendent à la collectivité (épuration de l’eau, recharge des nappes phréatiques, écrêtement des crues,…).

En terme de biodiversité remarquable, on peut noter que les zones humides accueillent des espèces rares et menacées telles que la fritillaire pintade, le râle des genêts, la drosera, la leucorrhine à gros thorax (libellule)...


Rôle des zones humides

 (jpg - 2964 Ko)

Tourbière de Cerin

Les zones humides sont des milieux indispensables pour la préservation et la gestion de l’eau.

  • Protection contre les crues : les zones humides constituent des espaces où l’eau est stockée et ralentie lors des phénomènes pluvieux intenses. Elles limitent ainsi l’impact des inondations (réduction des dégâts occasionnés par la crue)

 

  • Préservation de la qualité de l’eau : les zones humides jouent un rôle de filtre et améliorent la qualité des eaux (réduction des coûts de production d’eau potable)

 

  • Ressource en eau: en périodes plus sèches, les zones humides soutiennent les débits des cours d’eau et contribuent à l’alimentation des nappes phréatiques



Les zones humides sont le siège d’activités variées. Elles sont des espaces de productions agricoles, piscicoles ou forestières. Elles jouent un rôle de site « refuge » pour la biodiversité et sont parfois valorisées pour le tourisme ou les activités de loisir (patrimoine paysager ou culturel) et pour l’éducation à l’environnement (eau, biodiversité).


Agir pour les zones humides

 (jpg - 4399 Ko)

ENS de l'étang de Birieux

Les zones humides, dont la richesse et le rôle ont souvent été négligés, sont des milieux en très forte régression (plus de 50% des zones humides ont disparu en France depuis les années 60).
Le fonctionnement de ces espaces naturels se dégrade (modification de l’alimentation en eau, pollution, dégradation, banalisation des milieux et perte du caractère humide…) et les zones humides assurent moins bien leurs rôles.

C’est pourquoi le Département de l’Ain agit en faveur des zones humides en les préservant et les valorisant sur les sites remarquables du Département.

L’action du Département s’inscrit également dans l’impulsion d’actions coordonnées à l’échelle départementale à travers l’élaboration d’un plan d’action en faveur des zones humides (PAZH). Issu d'une réflexion conduite avec les institutions et les acteurs des territoires de l'Ain, le PAZH a pour ambition de concilier les enjeux préservation du patrimoine naturel et de développement local et d'inciter à une meilleure prise en compte, gestion et valorisation des zones humides.