Se souvenir de Rose

À l'occasion de la Journée nationale du souvenir de la Déportation, le 25 avril 2021, le musée de la Résistance et de la Déportation de l'Ain rend hommage aux victimes déportées dans les camps de concentration et d’extermination nazis. Cette année, il vous présente Rose Gouilloux, épouse Deville.

 (jpg - 911 Ko)

Avant la Nuit

Carte de rescapé de Montluc (jpg - 911 Ko)

Carte de rescapée de Monluc, de Rose Gouilloux

Rose et sa famille habitent une des fermes du hameau de Chougeat dans le Haut-Bugey. En 1943, à seulement 21 ans, elle ravitaille les réfractaires au STO (Service du travail obligatoire, organisé en 1942-1943 par une série de lois promulguées par le gouvernement de Vichy, à la demande des autorités allemandes) dans les grottes avoisinantes. Par la suite, un maquis se forme à proximité et elle sert d’agent de liaison.

Malheureusement, l’opération de représailles Frühling, menée par les Allemands aidés par la Milice, touche notamment le hameau de Chougeat. Le 11 avril 1944, en ce lundi de Pâques, les fermes sont pillées, incendiées et 8 personnes sont arrêtées sans explication. Rose et son frère Alphonse en font partie.

Ils sont d’abord conduits à Oyonnax pour un interrogatoire, avant d’être amenés à l’école de Santé de Lyon, siège de la Gestapo. Après un internement à la prison de Montluc, Rose est transférée à Romainville, avant son départ le 13 mai 1944 pour le camp de concentration de Ravensbrück. Elle y restera en quarantaine, puis sera transférée à Zwodao, un kommando dépendant de Flossenbürg.

Rose et son frère survivent et reviennent en 1945. Dès la création du musée, elle s’investit dans l’accueil du public et rencontre régulièrement des élèves pour leur transmettre son expérience de la déportation. Elle meurt en 2011.

En 2017, la compagnie du Bord de l’Eau crée le spectacle « Avant la nuit » qui lui rend hommage en mettant en scène son témoignage.

Retrouvez des extraits du spectacle



Venir au musée de la Résistance

Depuis LYON par l’autoroute
Prendre l'A42 direction Bourg-en-Bresse/Genève jusqu’à Pont d'Ain, puis prendre l'A40 direction Genève, sortie n° 8 Saint-Martin-du-Fresne

Depuis GENÈVE par l’autoroute
Prendre l'A40 direction Bourg-en-Bresse/Lyon, sortie n° 9 Sylans

Depuis PARIS par l’autoroute
Prendre l'A40 direction  Genève, sortie n° 8 Saint-Martin-du-Fresne