Musée départemental des sapeurs-pompiers à Gex

Pompes à bras, à vapeur, motopompes, véhicules, seaux, haches, casques, uniformes, .... les collections du musee témoigne du dévouement et du courage des sapeurs-pompiers au fil des siècles. Dans un vaste hall sont présentés le matériel de lutte contre l'incendie du 19e siècle à nos jours ainsi que de nombreux véhicules. Une exposition retrace l'histoire des tenues et casques. Enfin, un insolite wagon d'exposition, permet de découvrir une collection de jouets liée au métier de pompier.

 (jpg - 125 Ko)

Le musée et "La Remise 01"

Le musée départemental des sapeurs-pompiers de l'Ain a ouvert ses portes en juin 1999 à Gex. Il est géré par "La Remise 01", association dont le but est de sauvegarder un patrimoine et connaitre l'histoire des soldats du feu à travers les âges. Elle dispose d'un patrimoine important : huit baquets-pompes (de 1830 à 1885), 20 pompes à bras (de 1850 à 1888), 12 pompes hippomobiles (de 1840 à 1910), une vingtaine de motopompes (de 1910 à 1950) et plus de 70 véhicules (de 1926 à 1980).


Histoire des sapeurs-pompiers de l'Ain

 (jpg - 555 Ko)

C'est en 1815 que l'abbé François-Xavier-Marc-Antoine de Montesquiou-Fézensac, ministre de l’Intérieur, invite les préfets à organiser dans chaque commune un service de lutte contre l’incendie. Les sapeurs-pompiers communaux sont alors à la charge de la commune et indépendants de toute organisation militaire.

Toutefois, en 1831, des compagnies de sapeurs-pompiers sont créées parmi les personnels de la Garde nationale. Ces personnels assurent à la fois la fonction de défenseur de la Nation et de sapeur-pompier. Il faut attendre la suppression des gardes nationales en 1871 et la loi du 29 décembre 1875 pour que les sapeurs-pompiers relèvent uniquement du ministère de l’Intérieur. Cette loi leur donne néanmoins la possibilité de recevoir des armes (fusils et sabres).

La loi du 5 avril 1884 réaffirme le principe d’appartenance au corps civil en donnant la responsabilité de la sécurité au maire. Un corps de sapeurs-pompiers est ainsi créé dans chaque commune. Le maire, pleinement responsable dans sa circonscription administrative, se doit donc de prendre toutes les dispositions nécessaires en matière de lutte contre l’incendie et, plus tard, des autres formes de secours entrant dans les nouvelles missions dévolues aux sapeurs-pompiers. Cependant, les petites communes, aux moyens réduits, font appel aux communes plus importantes moyennant une participation financière.

Puis, en 1942, est créé le Service départemental d’Incendie et de Secours (SDIS) de l’Ain avec une mission essentielle, celle de « mettre, par l’intermédiaire de Centres de secours, des moyens en personnel et en matériel à la disposition des communes ne pouvant assurer leur propre service de protection contre l’incendie, et des renforts à la disposition des communes possédant un corps de sapeurs-pompiers pour la lutte contre l’incendie et tous les autres sinistres en temps de paix ». Après-guerre, le plan général d’équipement des centres de secours ainsi que le renforcement du personnel - professionnel ou volontaire, permanent ou non-permanent -, est très long à organiser et se heurte à de nombreuses difficultés.

Pourtant, au début des années 60, le département de l'Ain peut s’enorgueillir de compter 357 corps de sapeurs-pompiers rassemblant plus de 6200 hommes intervenant sur les 456 communes que compte son territoire. En outre, la délimitation en secteurs a été pensée de telle sorte que les secours n’ont pas à parcourir plus de 15 km pour atteindre le point d’intervention. La population est alors de 340 000 habitants.

Aujourd’hui, à titre de comparaison, et en raison de l’évolution des techniques, de la fiabilité du matériel et aussi de la professionnalisation des personnels, le département compte 59 centres d’incendie et de secours, 203 centres de première intervention non-intégrés, 260 sapeurs-pompiers professionnels et plus de 5500 sapeurs-pompiers volontaires. La population, quant à elle, a presque doublé en un demi-siècle pour atteindre 620 000 habitants.



Adresse

Musée départemental des sapeurs-pompiers
380 avenue des Alpes
01170 GEX
Tél. 04 50 20 86 97

Plan et itinéraire

Horaires

Du 2 mai au 26 septembre :
ouvert tous les samedis de 9h à 12h et de 14h à 18h

Ouvert les mercredis et dimanches de juillet et août de 14h à 18h.

Tarifs

Plein tarif : 5 € (à partir de 16 ans)
Enfant : 3 € (de 5 à 15 ans).
Gratuit pour les enfants de moins de 5 ans

Explorer les archives

Pour un complément d’informations sur les sapeurs-pompiers de l’Ain, les archives départementales vous invitent à consulter les dossiers de la sous-série 6 R (an XIII-1939) versés par la Préfecture