Grotte et reculée de Corveissiat

La grotte et reculée de Corveissiat est l'un des premiers sites labellisés espace naturel sensible (ENS) par le Département. Mosaïque de milieux, ce site est particulièrement remarquable du fait de sa grotte et son porche d'où sort une rivière souterraine. Celle-ci s'écoule ensuite sur plus d'un kilomètre avant de rejoindre la rivière d'Ain.

 (jpg - 291 Ko)

Reculée de Corveissiat


Identité du site

 (jpg - 446 Ko)

Ruisseau de la Balme

Le site comprend une cavité naturelle avec émergence pérenne : après un écoulement souterrain, l'eau ressort et s'écoule en surface jusqu'à la rivière d'Ain.

La labellisation intègre l'ensemble de la reculée (échancrure prononcée dans un plateau calcaire constituant un type de vallée caractéristique), sur une surface de 50 hectares intégralement incluse sur la commune de Corveissiat.

Le site est concerné par plusieurs statuts de protection : site classé (grotte) – Natura 2000 « Revermont et gorges de l’Ain »(porté par le SMISA- Syndicat mixte interdépartemental du Suran et de ses affluents ) - et Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope « Protection des oiseaux rupestres ».

L’Association de Gestion des Espaces Karstiques (AGEK) gère le site depuis 2004, via un programme de gestion de la reculée défini en 2003 et impliquant divers partenaires. Le Département finance actuellement une étude visant à définir un nouveau plan de gestion et d'interprétation du site, dont l'AGEK est maître d'ouvrage. 

 


Principaux enjeux du site

 (jpg - 341 Ko)

Entrée de la grotte fermée au public

Faune protégée
Diverses espèces de chauve-souris (grand rhinolophe, petit rhinolophe, grand et  murin, barbastelle d’Europe, minioptère de Schreibers, Murin de Daubenton et Pipistrelle commune), abeille de Perrin

Flore protégée
Daphné camelé

Paysage
Enjeu local : vue sur la reculée, porche de 30 mètres de haut
        
Géologie
Résurgence et reculée (la plus méridionale du massif jurassien)

Habitats - Fonctionnement écologique
Habitats forestiers d’intérêt prioritaire dans la reculée (espaces boisés classés) – présence de tuf (roche composée de calcaire et matière organique) – pelouse sèche à orchidées – site propice à la salamandre tachetée


Pour découvrir le site

 (jpg - 358 Ko)

Passerelle réalisée par l'association des randonneurs de Corveissiat

La grotte est grillagée, des visites guidées sont organisées l’été auprès du grand public ou de scolaires : se renseigner auprès de l'AGEK.

Des sentiers de randonnées traversent la reculée et longent le ruisseau de la Balme, le départ se situe sur le parking qui borde la route départementale à la sortie du village de Corveissiat.

A noter des éléments historiques intéressants au sein du site (anciens moulins, ancien lavoir, ancienne diamanterie, ancien réseau d'eau potable...)   

Le futur plan de gestion du site envisagera des aménagements d'interprétation relatifs aux grandes entités du site (grotte, porche, ruisseau de la Balme...)



localisation

Les mots à comprendre

Site classé : c’est un lieu dont le caractère exceptionnel justifie une protection de niveau national. L’objectif est de conserver les caractéristiques du site en le préservant de toute atteinte à l’esprit des lieux. Au début, étaient classés des éléments remarquables, isolés et menacés de dégradation (rochers, cascades, fontaines, sources, grottes, arbres...), des châteaux et leurs parcs. Ensuite, les protections ont progressivement porté sur de plus vastes étendues : massifs, forêts, îles...

Natura 2000 (N 2000) : les sites Natura 2000 consituent un réseau de sites naturels identifiés pour la rareté ou la fragilité des espèces de la flore et de la faune sauvage et des milieux naturels qu’ils abritent. Ce réseau est mis en place en application de la  Directive "Oiseaux" datant de 1979 et de la Directive "Habitats" datant de 1992.

Arrêté préfectoral de protection de biotope (APPB) : les arrêtés préfectoraux de protection de biotope sont pris en application du code de l’environnement (L.411-1 et 2), afin de prévenir la disparition d’espèces protégées. Les arrêtés préfectoraux de protection de biotope ont pour objectif de prévenir, par des mesures réglementaires spécifiques de préservation de leurs biotopes, la disparition d’espèces protégées et couvrent une grande diversité de milieux.

A voir aussi dans ce site

Milieux naturels :

Prairies sèches