Marais de l'Etournel à Pougny et Collonges

Entre massif du Jura et fleuve du Rhône, en amont du défilé de l’Ecluse et embrassé par le fleuve Rhône, le marais de l'Etournel se compose de boisements anciens, roselières, étangs et prairies. Cette diversité de milieux sur 190 hectares constitue un réservoir de biodiversité de premier ordre et une halte migratoire essentielle pour les oiseaux. Sur les communes de Pougny et Collonges, il a été labellisé ENS en janvier 2015.

 

 (jpg - 4215 Ko)

Carte d'identité

 (jpg - 9917 Ko)

Lônes du Rhône

En rive droite du Rhône sur les communes de Pougny et Collonges, l’Etournel se situe entre les grandes entités naturelles du Jura et des Alpes. Le défilé de Fort-l’Écluse constitue la limite aval.

Il s’agit d’une zone alluviale constituée d’une ancienne carrière d’extraction de galets largement recolonisée par des boisements humides caractéristiques (saules, aulnes, peupliers noirs…) suite à l’arrêt de l’extraction en 1990.

Aujourd’hui, les 8 étangs présents sur le site hébergent une biodiversité remarquable. Ces étangs sont essentiellement dédiés à la pêche, néanmoins le site est fortement fréquenté lors de la période estivale et la baignade y est pratiquée en dépit de son interdiction.

La labellisation du site en 2015 a permis de réenclencher la mise en oeuvre des mesures de restauration du site. Identifié d'intérêt communautaire (site NATURA 2000) pour sa richesse naturelle, le marais de l'Etournel bénéficie d'un document de gestion (DOCOB) validé en 2001.

Le Parc Naturel du Haut Jura est gestionnaire du site par convention avec la Compagnie nationale du Rhône (propriétaire du foncier). La communauté de Communes et les deux communes de Pougny et Collonges sont étroitement associées à la gestion du site.

Le Document de Gestion du site NATURA 2000 équivaut Document de gestion et d'Interprétation de l'ENS.

 


Principaux enjeux du site

 (jpg - 6216 Ko)

Ouverture paysagère sur le défilé de l'écluse

Les trois problématiques majeures auxquelles il est nécessaire de répondre rapidement pour mieux préserver la biodiversité du site de l’Etournel sont :

  • Gérer au mieux la fréquentation du public, non encadrée, qui se fait parfois dans des zones sensibles
  • Surveiller l’asséchement progressif des boisements alluviaux et des roselières,
  • Maîtriser le développement continu de nombreuses espèces exotiques envahissantes animales (Ecrevisse américaine, Tortue de Floride…) et végétales (Solidage géant, Balsamine de l’Himalaya, Buddleia de David, Renouée du Japon, Acacia…).

Seuls la CNR et les structures désignées formellement sont habilitées à intervenir pour l’entretien du site.


 (jpg - 1486 Ko)

Traces du passage d'un castor

Insectes : Papillon Cuivré des Marais, libellule Agrion de Mercure
Oiseaux : Nette rousse, Bihoreau gris, Blongios nain, Pic noir, busard des roseaux, butor étoilé … (site de halte migratoire)
Mammifères : Cerf, Castor…
Amphibiens : Sonneur à ventre jaune
-   Et plus de 30 espèces floristiques patrimoniales recensées dont 4 protégées au niveau régional (Renoncule à feuille de céleri, Pigamon de Bauhin, Butome à ombelle, Pâturin des marais)

Ce site est stratégique au niveau local, départemental et régional ; il a une fonction importante de zone de refuge pour la biodiversité dans un couloir très artificialisé que représente la trame urbaine continue côté français et suisse. Le marais constitue un site de halte migratoire essentiel, ce qui en fait un lieu d'observation des oiseaux idéal.

Le site est fréquenté par de nombreux et différents usagers :
-    pêcheurs
-    locaux (dont des familles avec enfants et poussettes)
-    naturalistes (venant de loin pour certains d’entre eux)
-    urbains (pour la plupart baigneurs…


Pour découvrir le site...

 (jpg - 124 Ko)

Le Marais de l'Etournel est bien identifié des amoureux de la nature. Le projet de restauration en cours associé à l'aménagement d'un sentier d'interprétation permettront la découverte de ce site à tous tout en canalisant la fréquentation.

Ce site est un espace remarquable reconnu d'intérêt communautaire (habitat et oiseaux). 

Respectez la réglementation de protection du milieu naturel
 

Rappel de la règlementation :
   - Réserves de chasse et de faune sauvage (Arrêté préfectoral du 30 juin 2014)
   - Arrêté préfectoral de protection de biotope (19 décembre 1994  APPB070). Afin de garantir l’équilibre biologique des milieux et la conservation des biotopes nécessaires à l’alimentation, la reproduction, au repos et à la survie des espèces, il est instauré une zone de protection des biotopes.


En cours d'aménagement ...

 (jpg - 10682 Ko)

Aperçu d'un premier ponton accessible pour les personnes à mobilité réduite

Le site est interdit au public durant toute la durée des travaux.

Le respect de la règlementation en place et la canalisation du public permettra de maîtriser pour beaucoup les dégradations observées.

Les aménagements en cours ont été réfléchis en lien avec les usages observés sur le site et pour une accessibilité facilitée à tous les publics (mal voyant, Personnes à Mobilité Réduite, parent avec poussettes, personnes âgées…) ; avec par exemple notamment de l’handi-pêche.

Les objectifs majeurs sont les suivants :
- Restaurer des habitats naturels typiques de la zone humide alluviale favorables à une grande diversité faunistique,
- Favoriser de réelles zones de quiétudes pour la préservation de la faune et de la flore notamment en canalisant le public et en valorisant les espaces fréquentés (balade, pêche),
- Faire respecter la réglementation.

Tous visent un bénéfice écologique pour le site et le territoire.


Les opérations majeures réalisées en 2017 dans le secteur des « gouilles » à Pougny sont :
- arasement d’ilots et reprofilage de certaines berges des anciennes gravières et création de haut-fond avec les matériaux déplacés,
- réalisation d’un sentier de découverte pédagogique accessible aux personnes en situation d’handicap.

Certaines techniques de restauration écologique comme le reprofilage de berges nécessitent l’intervention d’engins de terrassement de travaux publics. Ceci est impressionnant en milieu naturel mais les perturbations sont limitées en raison du choix de la période de travaux et du choix des zones qui seront largement améliorées pour la faune et la flore.


 (jpg - 8060 Ko)

Montage de l'observatoire, visite lors du comité de pilotage du 11 avril 2017

Les travaux ont démarré mi-janvier et se dérouleront jusque mi-mars pour les terrassements. Ensuite sera réalisé le sentier jusque juillet-août.

Ces interventions s’accompagneront au cours de l’année d’un réaffichage clair de la réglementation.

Suivre le chantier (galerie photos)


 (jpg - 5631 Ko)

Renouvellement du partenariat entre le PNR et la CNR à des fins de gestion et de restauration du site

Cette opération est cofinancée par le Département de l'Ain, la Compagnie Nationale du Rhône, l’Agence de l’eau (AERMC), l’Union européenne dans le cadre du Fonds Européen de développement régional (FEDER) et le COGEFE (fond suisse).

Lors du dernier comité de pilotage la CNR, propriétaire du domaine concédé de l'Etat et le PNR du Haut Jura ont renouvelé leur partenariat afin de permettre l'avancement de la restauration écologique du site.